Philippe Renard

« Parcours gourmand de Philippe Renard, Vice-président de l’association Les Cuisiniers de France » 

De sa grand-mère Bretonne, Philippe Renard a gardé de merveilleux souvenirs gourmands et gourmets.
C’est en famille qu’il connait ses premiers émois culinaires. « Ma grand-mère me réservait le privilège de goûter tous ses plats en premier », se souvient le Chef fièrement.
Il choisit d’en faire son métier précocement, laissant derrière lui le métier d’expert-comptable, celui de sa mère, qui lui était destiné.
À l’âge de quinze ans, il commence sa carrière en tant que commis au Café de la Paix avec le Chef Georges Dury.

Une première étoile Michelin
Il fait ses armes auprès de Jacques Lameloise, Michel Troisgros, puis chez Bernard Loiseau.
Grâce à son poste chez Sofitel, il parcourt le monde entier. Cette expérience lui permet de goûter à différentes cultures et traditions culinaires et d’affiner son palais.
À la suite d’une promotion, il devient Chef Exécutif du Sofitel Bourbon Paris avant d’être promu en tant que Directeur de la restauration de l’hôtel Scribe Paris. Philippe Renard n’a pas encore 30 ans qu’il y décroche sa première étoile Michelin.

Fidèle au mythique Lutetia durant plus de vingt ans
En 1991, la famille Taittinger lui propose de devenir le Chef de l’Hôtel Lutetia, le légendaire établissement parisien de quatre étoiles.
Il dirige 120 employés pour un service de 1 500 couverts par jour et exprime ses talents dans ce lieu durant vingt-trois ans.
Le succès est tel que Philippe Renard reçoit régulièrement hommes et femmes célèbres à sa table. Il est fort à parier que durant ces agapes, nombreux secrets de cuisine ont dû être partagés.
Lorsque Le Lutetia ferme pour travaux en 2013, Philippe Renard profite de cet événement pour donner vie à plusieurs projets chers à son cœur.
Une biographie, « À la table de Philippe Renard », sort en novembre 2014. Un très beau livre dont les photographies ravissent la lecture.
En 2016, il achète une concession au Sénat et reconstruit le bâtiment en un restaurant qui offre 90 places assises.

La table du Luxembourg, restaurant culte de la Rive gauche
Il devient alors Chef et propriétaire du restaurant La Table du Luxembourg, ainsi nommé, car situé dans les jardins du Luxembourg à Paris. L’on peut y déguster une cuisine du terroir, simple et traditionnelle, mais ô combien gourmande.
« J’ai souhaité une carte qui réponde aussi bien aux envies d’une clientèle familiale de quartier qu’aux nombreux touristes à la recherche de gastronomie française », nous confie Philippe Renard.
Car ce qui anime ce grand Chef étoilé avant tout, c’est la transmission d’un savoir qu’il considère irremplaçable. Philippe Renard le dit : « La formation et la transmission sont essentielles dans nos métiers. Il faut préparer demain. »
C’est pourquoi son engagement au sein de l’association des Cuisiniers de France est vécu comme une évidence.

Vice-président de l’association Les Cuisiniers de France
Ainsi, il reprend la vice-présidence de l’association Les Cuisiniers de France et s’investit ardemment dans les multiples projets qui visent à promouvoir la gastronomie française dans le monde entier.
Les valeurs communes qui le lient à l’association telles que l’entraide, le partage et la philanthropie, lui permettent de se mettre au service d’un art qu’il a toujours su magnifier, dans le respect de la tradition culinaire française.