Les Cuisiniers de France

Les Cuisiniers de France :
« Par les Chefs et pour les Chefs »

 

Plus vieille association de chefs au monde, l’histoire des Cuisiniers de France débute en 1840. Son objectif principal à l’époque est de fédérer les cuisiniers autour de la lutte contre les bureaux de placement et le chômage. L’association porte des valeurs fortes, qui sont d’aider les cuisiniers grâce à ses actions philanthropiques, de mettre en lumière le patrimoine culinaire français et son savoir-faire.

Philanthropie et transmission du patrimoine et du savoir-faire culinaire français

A l’aube du XXème siècle, la profession rencontre des problématiques que l’association, nouvellement créée, tente de résoudre. En effet, des bureaux de placement (sortes d’agences intérim de notre monde moderne) ont vu le jour et contrôlent alors le marché de l’emploi. Pour chaque place proposée, les concernés devaient payer très cher leurs services. Les salaires n’étant pas très élevés, les cuisiniers avaient du mal à vivre de leur travail.

L’arrivée de l’association « La Société de Secours Mutuels des Cuisiniers de Paris » (premier nom de l’association) permet de réguler le marché du travail pour les cuisiniers. Contre des frais d’adhésion qui s’élevaient à l’époque à 1 franc par mois, l’association s’engage notamment à placer les extras, à organiser des consultations avec un médecin (dispositif précurseur de la visite médicale d’entreprise de notre ère), apporter des soins médicaux et indemnités journalières en cas de maladie, à verser des indemnités de retraite et à prendre en charge les frais funéraires.

Grâce à l’entraide des membres, les cuisiniers arrivent à éviter de longues périodes de chômage. 

L’évolution de l’association, sa notoriété, et l’augmentation constante du nombre de ses cotisants (885 au départ) permet la mise en place de nombreux services à l’attention de ses membres : une Allocation maternité est notamment accordée ainsi qu’une aide financière pour les veuves et orphelins. Les cuisiniers de plus de 55 ans peuvent désormais partir à la retraite et toucher une pension.

Quelques années plus tard, à l’initiative de Raoul Gaïga, les Cuisiniers de France inaugurent la résidence Léopold Mourier (en l’hommage du grand dirigeant de l’association au début du XXème siècle) qui permet de loger 51 cuisiniers sur Paris (Clichy).

Même si l’association passe par des moments difficiles, notamment à la fin du 19ème siècle puis lors des deux Guerres Mondiales, elle arrive à les surmonter grâce à l’impulsion de ses « Grands Instigateurs » tels que Léopold Mourier ou encore Francis Carton et poursuit son rôle philanthropique.

Elle perpétue également la tradition de l’art culinaire à la française au sein de la congrégation des Chefs. Elle organise en 2010 la première édition de l’International Cup de Cuisine à l’occasion du salon Europain.

L’association Les Cuisiniers de France dont le nom actuel succèdera au nom de Mutuelle des Cuisiniers de France en 2013 est aujourd’hui présidée par le Chef Christian Millet.