CAP cuisine

Se former avec le Certificat d’Aptitude Professionnelle en Art Culinaire

L’association des Cuisiniers de France met un point d’honneur à accompagner les nouvelles générations dans la découverte et l’apprentissage de ce merveilleux métier de cuisinier.

Depuis toujours centrée sur l’entraide et la transmission du savoir culinaire, l’association est notamment propriétaire d’un foyer destiné aux cuisiniers en devenir, situé aux portes de Paris, la Résidence Léopold Mourier.

 

Mais avant de pouvoir commencer leur carrière auprès des grands chefs, il est nécessaire à chaque aspirant de se former.

La voie la plus simple et la plus rapide dans ce domaine est le CAP cuisine (Certificat d’Aptitude Professionnelle en Art Culinaire).

 

Le CAP cuisine se prépare en deux ans après la 3ᵉ, ou un an après un premier diplôme ou une 2nde professionnelle, sous statut scolaire ou par apprentissage.

Il peut être effectué en formation en alternance avec un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage.

Ce diplôme reconnu par l’État permet aux jeunes qui s’engagent dans cette voie culinaire d’être formés à tous les aspects que peut rencontrer un professionnel de la restauration. De l’approvisionnement à l’organisation, de la production culinaire à la réception et l’accueil, les apprenants sont sensibilisés aux pratiques professionnelles telles que gérer, stocker et utiliser les denrées alimentaires.

Des cours et travaux pratiques leur sont dispensés pour apprendre à organiser leur poste de travail, réceptionner les marchandises, choisir les meilleurs produits, tout en prenant bien en compte les impératifs de production. Le travail en équipe est aussi abordé, car faisant partie intégrante de ce métier rigoureux.

Enfin, sont précisés les risques et préventions en milieu professionnel ainsi que la prévention de la santé et l’environnement.

 

Ce CAP cuisine débouche sur la vie active, mais il est toutefois possible de poursuivre les études en un an en Mention Complémentaire (MC) ou en deux ans en bac professionnel ou Brevet Professionnel (BP).

Il va sans dire qu’après des études aussi complètes et ayant fait le tour de toutes les perspectives du secteur de la restauration, les élèves ressortent grandis et confiants quant à leur avenir.

Les futurs grands chefs peuvent alors poursuivre sereinement leur carrière, accompagnés s’ils le souhaitent par l’Association des Cuisiniers de France, qui se fera un plaisir d’apporter soutien et assistance. Car, la promotion du métier de cuisinier fait partie des grands axes de l’Association.